La Maraude vue par Marie-Christine ARNAUTU

Publié le par arnautu.over-blog.com

mcamaraude2010.JPG

Nous avons tous eu des matins soulagés de nous réveiller après une nuit de cauchemars.

C’était un peu mon espoir, lors de cette première maraude de la saison automne hiver du Pasteur Blanchard : que mes souvenirs de janvier et février derniers ne furent que de mauvais rêves…

J’aurais tant voulu que les choses aient changé mais pas de la mauvaise façon, pas en pire.

Nous avons retrouvé la même misère, la même détresse mais oui, en pire.

 

Alors que notre pays n’a pas connu depuis des années une telle injustice sociale et ce, dans tous les domaines, cette injustice se manifeste même dans la rue auprès des plus démunis. La Mairie de Paris, le Préfet de Police ne veulent plus les voir : déjà en campagne électorale ? Volonté annoncée de nous faire un Paris tout beau, tout propre où les Vélibs et bientôt les autolibs auront remplacé les tentes de fortune des sans abris?

 

Allez donc jusqu’au bout : murez les jusqu’en mai 2012 !D’ailleurs, si, à l’image  de la bande du Fouquet’s, ils pouvaient ne vivre qu’entre eux, Rolex au poignet, témoignage sublime de la réussite à 40 ans selon Séguela and Co, ce serait nettement plus confortable…

 

La situation précaire de l’emploi, la famille ringardisée par les gouvernements de droite ou de gauche, l’ouverture des frontières à tous vents, la spéculation sur les logements de plus en plus rares particulièrement à Paris, l’égoïsme ambiant : autant d’ingrédients réunis pour augmenter chaque année un peu plus le nombre de sans abris.

 

Ce n’est plus supportable et il faut réagir, vite !

 

Le courageux Pasteur Blanchard et sa femme Catherine donnent l’exemple depuis des années : en toute discrétion, sans médiatisation, ils apportent un peu de chaleur à ces malheureux ne correspondant pas aux clichés : souvent instruits, toujours dignes, ils ne revendiquent rien.

 

Je salue la générosité morale des Frontistes alertés par le délabrement social de notre pays et qui veulent aider l’ASP : les secrétaires départementaux, le FNJ, nos nouveaux adhérents veulent aussi que ça change et se portent volontaires pour ces maraudes.

 

Je salue l’altruisme des « discrets » tel Christian qui a fait faire un pantalon sur mesure pour un des SDF, ou Patrice qui œuvre dans l’ombre mais avec tant de détermination.

 

Mais ça ne suffit plus : il va falloir passer à la vitesse supérieure, il va falloir à chaque occasion exprimer son vote dans les urnes, il va falloir que notre pays retrouve la maîtrise de ses frontières et de son économie, il va falloir que la solidarité nationale revive et soit une priorité politique.

 

Le Pasteur Blanchard ne peut plus œuvrer seul car la tâche est incommensurable.

Il a besoin de vous tous, il va nous falloir gonfler nos rangs communs pour une révolution sociale et patriote.

Pas un « grand soir » à la Mélenchon mais par le seul moyen démocratique à notre portée : un bulletin de vote.

Le social c’est le Front National, et nous devons appuyer de toutes nos forces l’association de l’ASP qui fait déjà tant avec si peu de moyens.

 

En ce qui concerne l’Ile-de-France, nous ne laisserons pas encore passer un hiver sans réagir, sans obliger les pouvoirs publics à trouver d’autres solutions que d’envoyer dans des foyers indignes de ce nom, ces abandonnés à la rue.

 

Nous ne laisserons plus faire, en hommage à Francis, Jean-Luc et tous les autres anonymes soutenus par l’ASP et que nous n’avons pas retrouvés en ce 7 octobre.

Ils n’étaient pas au rendez vous, victimes eux aussi des rafles nocturnes sur ordre des « nettoyeurs » ? Prenons garde qu’un jour, lassés de cette vie sans espoir, ils ne décident  de trouver enfin un repos éternel.

 

 

      Marie-Christine ARNAUTU

 

      Secrétaire Régionale FN Ile-de-France

Commenter cet article