Marine le Pen à Boulogne Billancourt

Publié le par arnautu.over-blog.com

Marine Le Pen entourée de Marie-Christine Arnautu, responsable du FN en Ile-de-France et Rémy Carillon, SD du FN 92

Marine Le Pen entourée de Marie-Christine Arnautu, responsable du FN en Île-de-France et Rémi Carillon, SD du FN 92 (*)

Vendredi soir, à Boulogne Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, les adhérents du Front National se pressaient dans une salle trop petite prévue pour la réunion de rencontre avec Marine Le Pen dans le cadre de la campagne interne pour l’élection en janvier prochain du futur président du Front National. Dans une ambiance sympathique les échanges courtois avec les adhérents se sont succédés durant cette soirée qui s’est terminée par un buffet « saucisson-pinard ».

Une réunion où se mêlait, dans le discours de Marine Le Pen, campagne interne et précampagne présidentielle au regard de l’évolution politique de notre pays depuis le commencement de l’affaire Woerth-Bettencourt au printemps dernier jusqu’aujourd’hui. Et de décrire par le menu la situation catastrophique d’une France communautarisée dont l’affaire des Quick halal n’est qu’un épisode parmi d’autres. « Aujourd’hui des consommateurs paient la dîme à des organisations de certification musulmanes sans le savoir ; que font les associations de consommateurs ? » s’est elle étonnée avant d’assurer que l’Association présidée par Jean-Richard Sulzer, SOS Égalité, allait s’occuper de la délicate question de l’embauche des personnels dans ces restaurants qui, si l’on suit les préceptes du Coran, doivent être obligatoirement de confession musulmane.

 

MLP2 réunion 92 12 sept 2010

Marine Le Pen a envoyé un message fort à l'intention des militants et adhérents venus en nombre : "L'esprit de la victoire c'est nous !"

« Sarkozy c’est Jospin en pire a-t-elle martelé et d’égrener tous les reniements que l’actuel locataire de l’Elysée s’est fait fort d’accumuler depuis son élection en 2007, notamment en matière de politique migratoire : « Il a régularisé plus que Jospin ». « Ayant tous les pouvoirs, Sarkozy pouvait changer la situation, a-t-elle continué. Il n’en a rien fait. Il a consolidé une gauche qui n’a rien à proposer. La France a encore perdu 5 ans ; au FN, nous ferons tout pour qu’elle ne perde pas encore 10 ans ».

Et Marine Le Pen d’appeler les Français à entrer en résistance. « Nous aussi nous avons le droit de défendre notre identité a-t-elle lancé. Le vote FN est au-delà du vote politique ; c’est un vote culturel, c’est un choix de société pour la protection de notre civilisation ». Et d’ajouter : « Nous avons le devoir absolu c’est d’être prêts, cela veut dire travailler, travailler, travailler, en se consolidant, en implantant localement, en se professionnalisant. Le 18 janvier notre parti doit être le plus performant possible ; le 18 janvier, nous commençons la présidentielle. L’esprit de la victoire c’est nous ! »

Une asssitance nombreuse et attentive

Une assistance nombreuse et attentive

Comme le futur président du FN ne peut être que le candidat du Front National à la présidentielle de 2012, Marine Le Pen a expliqué devant la presse et les militants que si elle était élue à la tête du Front National elle ferait de son concurrent, Bruno Gollnisch, le « vice-président unique » du parti, car « il (en) est une part importante » et « une sensibilité importante ». Pour la vice-présidente du FN la déclaration de candidature prononcée par ce dernier jeudi non loin de la Basilique de Saint-Denis (93) est le programme du Front National.

En marge du point-presse, Marine Le Pen a également expliqué qu’« il serait temps » que Bruno Gollnisch « clarifie ses intentions » vis-à-vis des « dissidents » du FN avec lesquels il semble avoir gardé des contacts. Elle a notamment cité Carl Lang et Bernard Antony qui, depuis leur départ du FN, ont fait preuve d’hostilité à l’encontre de leur ancienne formation politique. « Avec moi, c’est clair, ils ne reviendront pas », a-t-elle affirmé.

photos : RM

—-

(*) Blog du FN 92 : frontnationaldu92.blogspot.com

Commenter cet article