Fin des Vélib' dans le 93, étonnant non ?

Publié le par arnautu.over-blog.com

 

Attirés par le succès parisiano-boboïste du Vélib’, plusieurs départements d’Ile de France ont voulu à leur tour se doter de stations de vélos en libre-service payant. Le crypto-communiste Patrick Braouezec – président de la Communauté d’agglomération Plaine commune – a ainsi inauguré l’opération en Seine-Saint-Denis : les riantes villes d’Aubervilliers, La Courneuve et Saint-Denis, avec 50 stations et 450 « Vel’com » ont été choisies pour expérimenter le projet.

Bilan après 1 an ? 708 disparitions de vélos ! Sans compter les innombrables dégradations volontaires et gratuites (sauf pour le contribuable dionysien)…En guise d’explication à ce chiffre, on peut supposer que la majeure partie des engins a enrichi l’économie parallèle du Maghreb – à l’instar des Vélib’ de la capitale qui, une semaine après leur mise en service, étaient déjà proposés à la revente en Algérie ou au Maroc.
En bonne logique économique, la société titulaire du marché – JC Decaux – a décidé de fermer les stations jusqu’à ce « l’origine du problème soit identifiée ».

Ferions-nous preuve de mauvais esprit, en suggérant que « l’origine des problèmes » pourrait bien être la même que celle expliquant la plupart des maux de la région Île-de-France ? La loi Gayssot interdisant toute velléité de ce genre, nous nous en abstiendrons, mais chacun est évidemment libre de se forger sa propre opinion sur la question…

Quoi qu’il en soit, entre démagogie écolo et impératifs financiers, les décideurs locaux vont devoir pédaler sec !

[Source : Direct Matin / Texte : François Vial / Photo : Francesco Remolo]

Commenter cet article